Je vous l'avais promis, le voici, le voilà... C'est un de mes pseudo-ratages reconverti.

Il y a quelques mois maintenant, j'ai attrapé le virus de l'expérimentation des émulsifiants. Et depuis, ça cogite sérieusement là-haut. Ça surchauffe même parfois, ça s'emballe et ça rêve beaucoup. Et puis quand je passe au concret, les résultats tant espérés ne sont pas forcément au rendez-vous. Surtout quand je décide de faire un essai un peu extrême "juste pour voir".

L'idée ici était de faire un beurre corporel un peu conditionneur pour la peau avec du BTMS associé à l'olivem 1000 que je continuais à découvrir, et une forte quantité de karité comme ici (je prends trop l'habitude de laisser ma peau sans soin pendant longtemps, il faut bien réparer les dégâts de temps en temps...). Le tout avec des proportions un peu folles (30% de karité !).

Je n'aime pas les produits gras d'ordinaire mais l'olivem est tellement bluffant par moment (dans cette crème, par exemple, que j'utilise quotidiennement ces temps-ci sur ma peau de mixte-grasse, boutons en option) que je me suis dit qu'il n'y avait que les imbéciles pour ne pas changer d'avis.

Voilà la formule ultra-simplissime-minimaliste. Les actifs ne sont pas tout à fait ceux que j'utilise d'habitude pour les cheveux, mais ce soin était destiné au corps (Il y en a qui ne suivent pas au fond de la classe !)

 

formule


formule

 

Procéder comme d'habitude pour faire une émulsion huile dans eau à 70°C avec un mixeur électrique de préférence.


Au final, ça donne un beurre très consistant, très blanc et de texture très glissante. Je n'ai pas de photo car le beurre m'a été volé par ma maman aux cheveux de paille, un vrai défi ! Mais ceci est une autre histoire, qui vous sera contée une autre fois... (où ai-je entendu cette ritournelle déjà ?)

Sur la peau, ça fonctionne bien... seulement deux jours. Ensuite ça pègue, c'est trop lourdingue malgré l'olivem. Comme j'aime beaucoup le karité dans les cheveux, je l'ai reconverti en masque pour cheveux et ça marche du feu de Dieu. Pas trop lourd, pas trop gras, un vrai bonheur. En tout cas, ça m'ouvre des horizons pour de nouveaux tests...