Je vous avais présenté ici un mélange d'huiles essentielles thérapeutique pour soigner les traumatismes qui peuvent survenir au cours d'un entrainement sportif tel que les entorses, les foulures, les élongations, et autres bobos des sportifs casse-coup (j'en sais quelque chose !).

J'ai enfin réalisé le soin pour lequel ce fameux mélange était destiné (je dit "enfin" parce que ça fait plus d'un mois que le mélange macère. Qu'on ne vienne pas me dire que je fais mes synergies à la dernière minute !).

Mon but était de faire un soin d'urgence, qui se doit de soulager la douleur dans l'instant. J'espère y être parvenu. En tout cas, je n'ai pas lésiné sur les moyens. Voyez plutôt :

   

titre_sportif_casse_coup

   

formule_soin_sportif_casse_coup

   

Modus operandi :

- Dissoudre le menthol dans les hydrolats. (j'avoue que, pour le coup, chez moi, j'ai eu quelques difficultés pour cette étape. Je pense que la prochaine fois, j'introduirai dans la formule un petite part d'alcool pour bien dissoudre les cristaux récalcitrants).

pommade_sportif1

- Ajouter les conservateurs et touiller. Ajouter les autres ingrédients aqueux puis le sodium acrylate plus (comme j'ai dû ajouter un chouïa d'alcool dans mes hydrolats pour bien dissoudre môssieur menthol, j'ai un peu forcé la dose d'émulsifiant/épaississant) et enfin l'huile de tamanu et le mélange d'huiles essentielles. Au fait, pour ceux qui se le demande encore, une simple cuillère suffit à faire prendre l'émulsion.

pommade_sportif2

- Voilà, c'est tout ! Vous avez maintenant une belle pommade d'un joli bleu tendre grâce au mélange d'huiles essentielles dont la couleur est due au chamazulène de la tanaisie annuelle (ce n'est pas pour rien qu'on la surnomme camomille bleue !). D'ailleurs, la couleur c'est pratique, ça m'a permis de bien voir que ma pommade était homogène.

   

Appliquer en couche épaisse en massant du bout des doigts et renouveler l'application si nécessaire. Attention, ce soin n'est pas destiné à un usage au long court et il ne dispense en rien de consulter un médecin.

   

QUELQUES PRÉCISIONS UTILES

- Avant de vous parler des ingrédients actifs, je voudrais revenir sur mon choix d'introduire une part de paraben dans ce soin. J'ai pesé le pour et le contre pendant un bon moment. Comme je ne vais pas utiliser ce soin tous les quatres matins (on me le souhaite, à moi et à mes amis sportifs), il se devait d'avoir un conservateur en béton armé pour avoir une grande longévité. Surtout que je vais trimballer le tube dans mon sac de sport. Maintenant, je sais que certaines vont crier au scandale, mais ce n'est que mon choix. Je n'oblige personne à m'imiter.

   

----- Les autres ingrédients -----

- Les fortes proportions de menthol et d'huiles essentielles sont destinées à avoir un effet anesthésiant et calmant fort et rapide. Je tiens à rappeler que ce soin n'est pas fait pour être appliqué au long court mais bien ponctuellement en cas d'urgence.

- L'hydrolat d'hélichryse italienne est utilisé ici car je n'ai pas pu mettre l'huile essentielle dans mon mélange. Et le laurier noble est anti-douleur.

- L'huile de tamanu est bien connue pour ses propriétés anti-inflammatoires, tout comme le CO2 d'arnica.

- Enfin, le silk gel et le substitut de lanoline sont présents pour donner de la texture, de l'hydratation et de l'émolience.

- En ce qui concerne le sodium acrylate plus, c'est l'ingrédient magique, et pour en savoir plus je vous renvoie à ce billet de Michèle sur Potions et Chaudron.

      

On obtient une pommade douce et pénétrante mais qui permet un léger massage pendant quelques minutes (ce n'est pas un gel comme je le voulais au départ mais une véritable pommade). L'action du menthol est progressive mais il semblerait que l'effet anesthésiant soit au rendez-vous.

pommade_sportif3

La texture est vraiment belle, lisse et brillante. On dirait une vraie pommade de pharmacie, surtout que le conditionnement en tube entretient l'illusion. Et je trouve que ce bleu tendre sied bien au menthol. Quant à l'odeur, c'est la tanaisie annuelle qui ressort avec une légère touche de menthol (mais alors vraiment légère, la touche !).

En ce qui concerne l'effet calmant sur les vraies blessures, je vous dirais ce qu'il en est quand l'occasion se présentera (ce sera même une douche de questions à celui ou celle qui devra tester l'efficacité pour la première fois !). Je peux déjà dire que sur une douleur bégnine à l'épaule, l'effet calmant est réel grâce au froid du menthol, sans doute aidé par l'action anti-inflammatoire. Allez, maintenant, tous en cœur, croisons-les doigts pour que je n'ai pas à me sevir de ma jolie pommade !