Vous connaissez la peau des hommes ? c'est vraiment pas un cadeau ! Trop de gras et les boutons disgracieux pointent leur nez. Et la plupart du temps, elle est sèche, voire même rugueuse à certains endroits. Bref, que du bonheur... Je voulais donc un soin très pénétrant, non gras, et avec une phase huileuse pas trop conséquente.

C'est à tout ça que je pensais en gribouillant les premières lignes d'une formule censée remplacer la Crème Ultra-Riche d'une grande marque provençale bien connue, dont la composition n'est pas parfaitement irréprochable et qui se révèle à la longue trop grasse pour moi, et surtout d'une odeur trop entêtante.

C'est ainsi qu'est né mon petit dernier, un lait tout doux, soyeux à souhait et qui reprend le concept de multi-hydratation déjà décliné ici par Michèle.

 

bouteilledouveurvetiver

Mon tout nouveau lait ! Sans étiquette car elle a pris l'eau.

Je l'aime tellement que la bouteille na va pas faire long feu...


Mon ancienne crème contient près de 20% de beurre de Karité. J'en ai réduit la proportion mais j'ai tenu à le garder dans ma formule car j'apprécie beaucoup les bienfaits qu'il apporte à la peau sans alourdir la texture ni empêcher une bonne pénétration (merci l'émulsifiant). Mon lait n'a donc pas d'effet gras et n'est pas trop riche pour ma peau.


LA FORMULE

Phase A
- 6% d'huile de jojoba
- 5% de beurre de karité
- 3% d'alcool cétéarylique
- 2% de squalane
- 1% de cire

Phase B
- 60% d'eau
- 5% de substitut végétal de lanoline (ou triglycérides de tournesol)
- 2% de sucrose stéarate
- 1% de glycérine
- 0,5% de gomme xanthane
- 0,5% d'allantoïne

Phase C
- 2% d'huile de chanvre
- 2% de complex NFF (Bilby)
- 2% de sodium PCA (Bilby)
- 2% de remodelant intense (Bilby)
- 2% d'acides de fruits (AHA)
- 1% de poudre de miel
- 1% de bisabolol
- 1% de sea silk (Bilby)
- 0,5% d'arrow root
- 0,4% de conservateur
- 0,1% d'acide hyaluronique

 

QUELQUES PRÉCISIONS

- le jojoba et le squalane ont été choisis pour leur affinité avec le sébum de la peau pour obtenir une effet non gras. L'huile de jojoba est conseillé pour les peaux grasses et le squalane pour les peaux déshydratées.

- le substitut de lanoline est émollient et empêche la deshydratation en formant un film protecteur sur la peau. J'apprécie beaucoup cet ingrédient et on n'obtient pas d'effet gras ou collant car il se liquéfie au contact du sucrose stéarate. Je m'en suis apperçu un jour où j'ai voulu appliquer de la crème pommadée sur ma peau déjà tartinée d'une crème au sucrose.

- le sucrose stéarate a été choisi pour l'effet frais lorsqu'on l'applique sur la peau et pour son effet hydratant. Même dosé à 2%, la texture du lait est très stable grâce à la gomme xanthane.

- l'huile de chanvre est une huile particulièrement fine et pénétrante. Un véritable soin à part entière grâce à sa composition riche en acides insaturés, particulièrement en poly-insaturés avec une balance parfaite entre les oméga 3 et les oméga 6.


Les hydratants

La multi-hydratation est assurée par plusieurs types d'agents hydratant.

- le complex NFF (ou Sodium PCA, Urée et lactate de sodium) est un humectant formulé pour être au plus proche du NMF (ou Natural Moisturizing Factor).

- le sodium PCA est un humectant présent dans toute cellule. Il aide à garder la peau saine et attire l'humidité de l'air ambiant.

- la glycérine qu'on ne présente plus. J'en ai volontairement réduit la quantité car je n'aime pas l'effet collant qu'elle apporte en plus grande proportion. J'ai aussi tenu à ne pas avoir un pourcentage trop élevé d'hydratant sur l'ensemble de la formule pour ne pas avoir d'effet desséchant à la longue.

- le sea silk qui est constitué de protéines végétales marines hydrolysées. Il assure l'hydratation en formant un film non gras et non collant sur la peau, en plus d'assurer un glissant parfait au lait.

- la poudre de miel qui assure en plus un toucher velouté à la peau.

- l'acide hyaluronique qui forme un coussin gélifié plein d'eau sur la peau.

Pour ceux qui n'ont pas tous ces ingrédients, on peut augmenter la part de glycérine à 5% comme seul hydratant et ajuster le pourcentage de l'eau.


Douceurvetivercuill_re

Une perle de douceur. Dommage qu'on ne se rende pas bien compte de la texture ni de la couleur bien blanche...


Le résultat obtenu est au delà de mes espérance : une texture parfaite, évanescente et fraiche à l'application, sans effet gras, repulpant bien la peau et la rendant très très douce (je suis pas habitué à avoir une peau aussi belle).

Le lait a l'aspect d'un lait conventionnel, ni trop liquide ni pas assez. Il était cependant censé ne pas être parfumé, mais au final, l'odeur de l'huile de chanvre, pourtant en faible quantité, dominait trop et, comble d'ironie, restait très bien sur la peau. J'ai donc rajouté à la dernière minute un mélange d'huile essentielles et j'avoue que je me suis un peu emballé dans le dosage...


Pour 200 mL (un peu plus de 180 g) de lait, en gouttes :
40 encens
18 vétiver
15 petit grain bigaradier
12 patchouli
10 manuka
10 bois de rose


Le parfum est doux sur la peau, en accord avec la texture. Le départ est léger, sur le petit grain principalement et laisse un sillage vétiver relevé par l'encens sur la peau. Moi j'adore, et je suis pas le seul puisqu'on m'a demandé dans les vestiaire de mon club de sport où j'avais acheté mon lait...

Si j'avais une critique, ça serait que ce mélange manque de mordant. Je rajouterais donc quelques gouttes de poivre noir la prochaine fois.